Bâtir et rénover est l’ADN de GJG

POLE BTP GJG


Avec une activité centrée depuis plus de 28 ans dans le BTP, GJG a acquis une notoriété et une expertise en ligne avec les besoins environnementaux et sécuritaires de la Guadeloupe.

La société Sotradom, fer de lance du groupe, a à son actif de nombreuses réalisations et défis relevés.

Que ce soit pour des constructions neuves ou des demandes de rénovation, GJG garde toujours sa ligne de conduite axée sur une conscience forte de développement durable et de réduction de son empreinte carbone.

pole BTP GJG
icon ouragan

GJG face aux impératifs climatiques

Face aux dérèglements climatiques, les territoires insulaires sont les plus exposés. GJG, conscient de ces enjeux a décidé depuis des années d’adapter ses activités aux changements climatiques, de réduire ses émissions de gaz à effets de serre, en faisant le pari des énergies renouvelables et de la transition énergétique.
Ces dernières années, la Guadeloupe a subi dix tempêtes dont six sont devenus majeurs et deux ont atteint un niveau de catégorie 5. Très récemment, un séisme dont l’épicentre se situait au nord-atlantique de la Martinique et d’une magnitude de 5,1 dans l’échelle de Richter a été ressenti en Guadeloupe. Devant ces risques majeurs, les professionnels du BTP se doivent d’être intransigeants en matière de constructions. Outre les normes HQE, auxquelles GJG adhère, les constructions les plus sensibles dites à risque, se doivent d’être parasismiques et para cycloniques, car quels que soient les efforts réalisés pour réduire les émissions de gaz à effets de serre, ou pour produire des énergies renouvelables, ces risques pourraient être atténués, mais restent présents.
Au fil des années, GJG a su développer une expertise qui lui permet aujourd’hui de se placer au premier plan des sociétés du bâtiment et BTP de Guadeloupe et des Caraïbes.

icon CHU

Le nouveau Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Pour preuve de cette excellence en matière de construction et d’ingénierie, GJG, à travers sa société Sotradom, a remporté l’appel d’offre de l’état français pour la construction du nouveau CHU de Guadeloupe. Le 9 Septembre 2019, le président Macron déposait la première pierre en faisait un vibrant hommage aux habitants de l’île et en déclarant que ce chantier était le plus gros jamais porté par l’état français à 100%.
Le Centre Hospitalier Universitaire de Perrin, situé proche de l’aéroport et du centre-ville des Abymes, et dont la livraison est attendue courant Octobre 2024 est un chef d’œuvre de technicité. Construit selon des normes parasismiques et para cycloniques, les bâtiments sensibles, tels que les urgences, les 14 bloc-opératoires ou encore tout le service de médecine nucléaire du complexe hospitalier seront, à terme, stabilisés par 216 isolateurs parasismiques fabriqués sur mesure pour les besoins de cet édifice.
Une fois en activité, le nouveau CHU de Guadeloupe emploiera jusqu’à 3.000 personnes et contribuera au développement de la région en devenant un pôle majeur d’attractivité pour la Guadeloupe et les Caraïbes.
Au-delà de toutes ces prouesses techniques, le chantier a permis la formation puis l’embauche de jeunes guadeloupéens qui ont pu ainsi rejoindre les différents corps de métiers présents pour relever ce défi.

icon-logement

Crise du logement en Guadeloupe

Une récente étude menée par le conseil départemental a montré que près de 30.000 logements en Guadeloupe étaient insalubres et qu’un plan d’envergure devait être mis en place pour permettre à ces milliers de foyers, la plupart à faibles revenus, de pouvoir vivre décemment dans des appartements rénovés et dignes de les recevoir. Cette crise n’est pas nouvelle et en 2006 l’INSEE titrait « Logement en Guadeloupe, de fortes disparités dans un parc en mutation ». Un fait important remonté par l’INSEE explique que près de 1/4 des logements locatifs de l’île correspondent à des logements sociaux, que dans le secteur locatif social les guadeloupéens favorisent l’environnement à la qualité du logement et enfin que la moitié d’entre eux aspirent à devenir propriétaire. Contrairement à la métropole, et de par la vie insulaire, les propriétaires de l’île sont peu mobiles et n’ont majoritairement pas le souhait, ni le besoin de déménager. En revanche, un locataire sur deux, qu’ils soient issus de logements du secteur social ou du secteur libre privé, exprime sa volonté de vouloir déménager et d’accéder à la propriété.
Face à la forte demande de logements sociaux, les constructions neuves du pôle BTP du Groupe Jacques Gaddarkhan connaissent une croissance soutenue, que ce soit à travers des programmes de location ou de vente de type VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement), qui permettent en particulier aux primo accédant de devenir propriétaires.

Le pôle bâtiments & BTP de GJG a également développé de nouvelles technicités en matière de confortements et de reconstruction parasismique, ainsi que pour les travaux de désamiantage, selon les directives AFNOR, certification obtenue fin 2014.

Confortement d’édifices


Stabilisation de fondations, consolidation de structures et confortement des maçonneries.

construction parasismique

 

Construction selon les normes parasismiques afin de protéger les populations contre les risques liés aux effets des séismes sur les bâtiments.

travaux de désamiantage

 

GJG est certifié AFNOR depuis 2014 pour la réalisations de travaux de traitement de l’amiante.

GJG BATIT VOTRE AVENIR